Page d'accueil

Le LEPS réunit des chercheurs des Sciences de l’Education, de Santé Publique et de médecine/Odontologie/ Pharmacie clinique/STAPS. Les travaux du LEPS sont par essence multiprofessionnelle et multidisciplinaire et leurs applications concernent aussi bien les professions médicales que paramédicales. Ils contribuent à mieux comprendre quel rapport entretiennent les personnes avec leur santé ou leur maladie. A travers ce rapport, sont étudiés plus spécifiquement les apprentissages que développent les personnes pour acquérir des compétences en santé ; ces dernières leur permettent de déterminer des choix de santé qui leur reviennent. Les chercheurs du LEPS étudient donc ce que les personnes apprennent et comprennent de leur santé et maladie ; comment celles-ci font des choix devant un problème à résoudre ; pour quelles raisons, prennent-elles ou non leur traitement. Le fait que les personnes acquièrent des compétences en santé, les conduit à prendre une place de plus en plus importante dans le système de soin. Ce fait s’inscrit dans la perspective où désormais celui-ci ne peut fonctionner sans la participation active de ses bénéficiaires. Les travaux du LEPS visent à caractériser ces nouvelles figures singulières que l’on appelle « usager de santé », « patient expert » et à analyser leur participation aux systèmes de soin. Ces transformations interrogent en retour le rôle du soignant devenu éducateur et les répercussions sur l’organisation des soins. Au carrefour de ces apprentissages à prendre de nouveaux rôles et des engagements, on constate l’importance d’interventions éducatives», formelles ou informelles, regroupées sous le terme d’« éducations en santé ». Le LEPS cherche à éclairer les logiques, les constituants pédagogiques de ces "éducations en santé" (éducation pour la santé, d’éducation à porter soin et secours, d’éducation à la santé familiale et éducation thérapeutique) pour en déterminer des modèles. Leur conception permet de les intégrer dans ce que l’on appelle des interventions complexes en santé dans lesquelles le LEPS étudie la contribution de la composante éducative lors de la mesure des effets. Enfin, à partir du constat que les personnes sont plus apprenantes et plus agissantes vis à vis de leur santé, que des interventions en santé tiennent de plus en plus compte d’une dimension apprenante des acteurs, le LEPS interroge comment les politiques de santé dans leur déclinaison en système et organisation, peuvent tenir compte dans leur définition et leur mise en œuvre de la présence d’une population plus sachante et engagée.

 

C’est ainsi que trois thèmes découlent de cette analyse : 

 

Thème 1, Intelligibilité et apprentissages des patients et des personnes dans leurs rapports à la santé et à la maladie ; transformation du rôle des acteurs et de leur logique d’action en santé

 

Thème 2, Modélisation et mise à l’essai d’interventions d’éducations en santé centrées sur les acteurs

 

Thème 3, Interventions d’éducations en santé à l’épreuve du système : transformation des contextes pour augmenter le pouvoir d’agir des acteurs 

 

 

Site Internet : https://leps.univ-paris13.fr/index.php/fr/ 

Facebook: https://www.facebook.com/Laboratoire-Éducations-et-Pratiques-de-Santé-EA-3412-Université-Paris-13-122004818188092/ 

Twitter : https://twitter.com/LepsEA3412_UP13