Quelles résonances entre patient et soignants, entre détresse et défenses ? Dialogue entre une psychologue et un médecin

Résumé : La détresse en fin de vie peut s'expliquer en partie par l'effet de rupture des sentiments d'identité occasionné par les modifications du corps. Les altérations identitaires des patients résonnent dans l'espace intersubjectif du soin et atteignent les soignants. Ceux-ci successivement se défendent, élaborent parfois lorsqu'ils disposent du temps et de l'espace nécessaire, et arrivent ainsi à s'adapter à l'appui de défenses productives. Ces mouvements alimentent les repositionnements nécessaires à l'accueil de la crise du Mourir. Nous proposons au travers d'une situation clinique des pistes de réflexion sur la détresse des patients en fin de vie et les possibilités de réponse des soignants.
Type de document :
Article dans une revue
Médecine Palliative, Elsevier Masson, 2012, 11 (6), pp.325-330. 〈10.1016/j.medpal.2012.07.001〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-hcl.archives-ouvertes.fr/hal-00767617
Contributeur : Frédéric Riondet <>
Soumis le : jeudi 20 décembre 2012 - 10:40:26
Dernière modification le : mardi 16 janvier 2018 - 14:49:13

Identifiants

Citation

Axelle Van Lander, Wadih Rhondali, Marilène Filbet, Raymond Hermet, Jacques Gaucher. Quelles résonances entre patient et soignants, entre détresse et défenses ? Dialogue entre une psychologue et un médecin. Médecine Palliative, Elsevier Masson, 2012, 11 (6), pp.325-330. 〈10.1016/j.medpal.2012.07.001〉. 〈hal-00767617〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

557