Portage des médicaments rétrocédés au domicile du patient : intérêts, limites et perspectives?

Résumé : Introduction. Le portage des médicaments au domicile du patient est une pratique dérogatoire que l'on voit se développer dans le contexte de la rétrocession hospitalière. Il est actuellement mis en œuvre à l'initiative soit de prestataires de santé à domicile (PSAD), soit de laboratoires commercialisant des spécialités pharmaceutiques particulièrement onéreuses. Dans le premier cas, la société effectuant la prestation définie dans le cadre de la liste des produits et prestations remboursables (LPPR) assure à sa charge le transport du médicament au domicile du patient. Dans le deuxième cas, le laboratoire pharmaceutique finance cette prestation par le biais d'un tiers effectuant le transport. Ces offres de service proposées au médecin et au patient sont mises en œuvre sous réserve de l'accord du pharmacien hospitalier qui engage sa responsabilité. Objectif. Nous présentons ici la réflexion menée, d'une part, sur les conditions de mise en œuvre du portage, d'autre part, sur ses alternatives envisageables pour l'amélioration de l'accessibilité au médicament rétrocédé. Discussion. Après l'exposé du contexte réglementaire et l'illustration du propos par quelques exemples observés dans le cadre de la rétrocession hospitalière, les auteurs discuteront de l'intérêt de cette offre de service pour les différents acteurs, de ses limites et conséquences éventuelles sur l'organisation des soins, et enfin des perspectives d'évolution. Conclusion. Une réflexion doit être menée, d'une part, sur les conditions de mise en oeuvre du portage, d'autre part, sur ses alternatives envisageables pour l'amélioration de l'accessibilité au médicament rétrocédé.
Type de document :
Article dans une revue
le pharmacien hospitalier et clinicien, 2013, 48 (2), pp.122-126. 〈10.1016/j.phclin.2013.01.012〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-hcl.archives-ouvertes.fr/hal-00837685
Contributeur : Stephan Garcia <>
Soumis le : lundi 24 juin 2013 - 10:25:04
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:37

Identifiants

Collections

Citation

Valérie Chamouard, C. Chevallier Brilloit, E. Pelus, V. Cahoreau, F. Danieau, et al.. Portage des médicaments rétrocédés au domicile du patient : intérêts, limites et perspectives?. le pharmacien hospitalier et clinicien, 2013, 48 (2), pp.122-126. 〈10.1016/j.phclin.2013.01.012〉. 〈hal-00837685〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

546