Mélanges pour nutrition parentérale en néonatalogie : avantages et spécificités des préparations hospitalières

Résumé : CONTEXTE La prise en charge des prématurés de faible poids (<1500g) nécessite une NP spécifique adaptée et sujette à de fréquentes adaptations de posologies. Depuis une dizaine d'années, quatre mélanges " standards " industriels sont disponibles dans les unités de soins. Ils se caractérisent par une composition variable en électrolytes et des apports protéino-énergétiques différents. OBJECTIFS Une analyse comparative complète des quatre mélanges standards industriels (IA , IB , IC , ID ) a été réalisée à partir des paramètres physico-chimiques usuels, des modes de présentation et de conservation. A titre de comparaison, deux préparations hospitalières (H1 , H2 ) couramment réalisées par deux Pharmacies à Usage Intérieur de deux CHU distincts sont présentées. MATERIEL ET METHODES Les données nécessaires à cette analyse ont été extraites du Résumé des Caractéristiques du Produit pour les mélanges industriels et des procédures de fabrication pour les préparations hospitalières. La comparaison des différents solutés a notamment porté sur la composition en électrolytes (sodium, potassium, calcium, phosphore, chlorures), macronutriments (acides aminés, glucose) et sur la détermination du rapport protéino-énergétique RESULTATS L'absence de sodium et de potassium et la faible teneur en chlorures (5 mmol/L) du mélange H2 serait plus adaptée au prématuré durant les 48 premières heures de vie. La présence d'ornithine dans ID , H1 et H2 freinerait la perte azotée en cas d'hypercatabolisme et limiterait l'ammonié- mie. L'apport élevé en chlorures de ID (39 mmol/L) limiterait son utilisation en cas d'acidose hyperchlorémique. Les mélanges ID , H1 et H2 présentent un rapport protéino- énergétique (6 g/100 kcal) supérieur à celui des mélanges IA , IB et IC (3 g/100 kcal). Un rapport protéino-énergétique plus élevé assurerait (i) une meilleure tolérance glucidique, (ii) une augmentation de la rétention azotée et (iii) une amélioration de la croissance pondérale. CONCLUSION A l'issue de cette étude comparative, il ressort que les mélanges industriels de NP présentent un rapport protéino- énergétique plus faible que les préparations hospitalières standards. De nouvelles recommandations devraient préciser l'importance de ce paramètre en NP chez le prématuré. REFERENCES [1] B. Koletzko, O.Goulet, J. Hunt, K. Krohn, and R.Shamir for the Parenteral Nutrition Guidelines Working Group. Guidelines on Paediatric Parenteral Nutrition of the European Society of Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition (ESPGHAN) and the European Society for Clinical Nutrition and Metabolism (ESPEN), Supported by the European Society of Paediatric Research (ESPR). J Pediatr Gastr Nutr 2005; 41(S2) [2] C. Pieltain, F. Habibi, J. Rigo. Apports nutritionnels précoces, hypotrophie acquise et devenir du prématuré. Arch Pediatrie 2007; 14 (S1): S11-S15.
Type de document :
Poster
Hopipharm, May 2013, Lyon, France. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-hcl.archives-ouvertes.fr/hal-00864266
Contributeur : Stephan Garcia <>
Soumis le : lundi 20 octobre 2014 - 17:08:53
Dernière modification le : jeudi 8 février 2018 - 13:58:21
Document(s) archivé(s) le : mercredi 21 janvier 2015 - 11:16:21

Identifiants

  • HAL Id : hal-00864266, version 1

Collections

Citation

A. Baudoin, Fabrice Pirot, S. Duval, S. Prôvot, E. Diouf, et al.. Mélanges pour nutrition parentérale en néonatalogie : avantages et spécificités des préparations hospitalières. Hopipharm, May 2013, Lyon, France. 2013. 〈hal-00864266〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

285

Téléchargements de fichiers

89